Besoin d’aide ?

Vous trouverez ci-dessous la documentation d’ Echosync, disponible qu’en français, sous la forme d’une foire aux questions. Avant de solliciter le support technique, merci de vous être assuré que la réponse à votre question ne figure pas déjà sur cette page.


Installation

Echosync est affecté des limites et contraintes suivantes :

  • Echosync nécessite les droits administrateurs pour synchroniser les fichiers verrouillés par un autre processus (VSS) et pour créer, monter et démonter les fichiers VHD. Par conséquent, ces fonctionnalités seront désactivées si Echosync est démarré sans les droits administrateur.
  • Echosync est un programme de synchronisation orienté « dossiers » et non « fichiers », « bibliothèque » ou « volume » (clonage d’une partition). Le niveau de granularité étant le répertoire (la racine d’un volume inclus, bien que non recommandée), il n’est pas possible d’exclure de la synchronisation des fichiers ou répertoires contenus dans un dossier source.
  • Echosync ne conserve pas plusieurs versions du même fichier. Il n’est donc pas possible de « remonter dans le temps » en récupérant une version antérieure à la dernière synchronisation. Il est en revanche possible de créer plusieurs profils sauvegardant le même dossier source et de les synchroniser alternativement.

Echosync est disponible en français, comme en anglais. Par défaut, Echosync démarre en français sur une version française de Windows, et en anglais dans tous les autres cas. La langue utilisée peut être changée à volonté dans les options du logiciel, accessible par un clic droit dans la fenêtre principale.

L’ajout d’une langue supplémentaire dans Echosync est très facile et ne nécessite pas de recompiler le logiciel. Les candidats à la traduction sont invités à prendre contact avec le support technique.

L’unique auteur de Echosync, Sylvain Rougeaux, a commencé le développement du logiciel en 2010.

Echosync a été développé en C# avec Visual Studio. Son interface graphique, vectorielle, repose sur WPF (Windows Presentation Foundation).

Echosync requiert l’installation préalable du .NET Framework (dans sa version 4.5 ou supérieure). Ce dernier est inclus dans Windows 8 et supérieur.

Par ailleurs, Echosync ne fonctionne que sous Windows 7 ou Windows Server 2008 R2 (ou ultérieur) en raison de l’utilisation d’API introduite dans ces deux systèmes d’exploitation.

Les profils de synchronisation

L’utilisateur peut créer un nouveau profil de synchronisation après avoir renseigné les champs de la fenêtre Créer un nouveau profil de synchronisation, que l’utilisateur peut ouvrir en cliquant sur le lien Nouveau… en haut à droite du logiciel.

Fenêtre de création d’un nouveau profil de synchronisation

Deux types de profils peuvent être créés :

  • La synchronisation d’une paire de répertoires
  • La synchronisation de répertoire dans un fichier VHD

Echosync affiche la liste des profils chargés, avec pour chacun d’eux, leur nom, leur répertoire source et destination, la date de leur dernière synchronisation, leur statut et une description libre donnée par l’utilisateur. Le nom du profil ainsi que sa description peuvent à tout moment être modifiés.

Les profils de synchronisation sont stockés sous la forme d’un fichier XML portant le nom de la machine qui les a créés, dans le sous-répertoire Profiles de l’application.

Les profils de synchronisation sont associés au nom de la machine qui les a créés. En clair, seuls les profils correspondant à la machine qui exécute le logiciel sont affichés. Echosync étant un logiciel portable, susceptible d’être exécuté directement depuis le support de destination lui-même, il convenait de gérer le cas de profils créés sur des PC distincts.

Les profils sélectionnés (Ctrl+clic pour une sélection multiple non contiguë, et Maj+clic pour la sélection d’un intervalle) peuvent être supprimés en cliquant sur le lien Supprimer.

Supprimer un profil de synchronisation n’entraîne la suppression d’aucun fichier.

Les fichiers VHD

Le format de fichiers VHD (« Virtual Hard Disk ») est un standard ouvert de « disque dur virtuel », utilisé exclusivement à l’origine par les logiciels de virtualisation (Xen, Virtual PC, Hyper-V). Windows 7, qui le prend en charge nativement, permet même de démarrer sur un fichier VHD.

Comme pour un disque dur réel, différentes étapes sont nécessaires avant de rendre le fichier VHD prêt à recevoir des données : initialisation du disque, création d’un volume (partition) et formatage. Toutes ces étapes sont réalisées automatiquement par Echosync.

Il est possible de monter ou de démonter un fichier VHD dans le système, en cliquant sur les commandes adéquats du menu contextuel du profil visé. Il est ainsi possible de consulter le contenu du fichier VHD dans l’explorateur de fichiers de Windows, pour y récupérer des données par exemple.

Le gestionnaire de disque de Windows 7 est suffisant pour monter et démonter un fichier VHD dans le système. Un clic droit dans la fenêtre de Echosync ouvre un menu contextuel permettant de lancer rapidement ce dernier. Si Echosync n’est pas déjà lancé, le gestionnaire de disque peut être ouvert manuellement en tapant la commande diskmgmt.msc dans la fenêtre Exécuter de Windows (Windows+R). Windows 8 permet de monter les fichiers VHD au sein même de l’explorateur de fichiers, en cliquer sur le bouton Monter de l’onglet Outils d’image de disque du ruban.

Si le fichier VHD venait à être introuvable lors du lancement du logiciel, parce que stocké sur un disque dur externe non encore branché par exemple, l’emplacement du fichier VHD serait précédé d’une icone jaune. Le menu contextuel du profil permettrait alors de modifier la destination, soit pour choisir un fichier VHD existant, soit pour en re-créer un nouveau.

Les fichiers VHD créés par Echosync sont de type dynamique, c’est-à-dire qu’ils grossiront au fur et à mesure que des données y seront copiées. Leur taille minimale sera de quelques dizaines de méga-octets et leur taille maximale sera celui du dossier source.

En revanche, la taille du fichier VHD ne baissera pas lorsque des données y seront supprimées. La place ainsi libérée servira aux futures données, qui pourront être copiées sans qu’il soit nécessaire de redimensionner à la hausse le fichier VHD, améliorant ainsi les performances des opérations de synchronisation.

C’est la raison pour laquelle il peut être profitable, lorsqu’une synchronisation implique la suppression d’une importante quantité de données, de supprimer puis de re-créer un fichier VHD vierge.

Comparaison et synchronisation des dossiers

Echosync n’agit que sur les fichiers et répertoires du dossier de destination. Il ne modifie jamais les fichiers et répertoires du dossier source qui peut être en lecture seule. Selon le mode de synchronisation désiré, quatre options distinctes peuvent être sélectionnées individuellement ou en combinaison.

  • Synchroniser les éléments déplacés ou renommés : renomme ou déplace dans le dossier de destination les fichiers et répertoires renommés ou déplacés dans le dossier source.
  • Synchroniser les éléments supprimés : supprime dans le dossier de destination les les fichiers et répertoires supprimés dans le dossier source.
  • Synchroniser les éléments modifiés : écrase dans le dossier de destination les les fichiers et répertoires modifiés dans le dossier source.
  • Synchroniser les éléments nouveaux : copie dans le dossier de destination les les fichiers et répertoires nouveaux dans le dossier source.

Les différentes opérations de synchronisation peuvent être désactivées individuellement : copie des éléments modifiés, suppression des éléments manquants, renommage/déplacement des éléments renommés/déplacés, copie des nouveaux éléments.

Pour cela, il suffit de décocher les coches correspondant aux opérations de synchronisation à désactiver.

Echosync procède par comparaison, en détectant les différences relatives aux :

  • Eléments supprimés correspondants aux fichiers et répertoires introuvables dans la source mais encore présents dans la synchronisation. Ces éléments seront supprimés dans la destination.
  • Eléments modifiés correspondants aux fichiers présents dans la source et dans la destination mais dont la date de modification diffère. Ces fichiers seront réécrits dans la destination.
  • Eléments déplacés ou renommés correspondants aux fichiers identiques présents dans la source et dans la destination mais dont le chemin diffère parce qu’ils ont été renommés ou déplacés dans la source. Ces fichiers seront déplacés et/ou renommées dans la destination. Figure également dans cette section les fichiers dont l’attribut lecture seule ou fichier caché a changé dans la source. Ces attributs de fichiers seront synchronisés dans la destination.
  • Eléments nouveaux correspondants aux fichiers et dossiers introuvables dans la destination mais présents dans la source. Ces éléments nouveaux seront copiés dans la destination.

Echosync ne dispose pas de programmateur qui lui est propre. Cela aurait supposé d’avoir en permanence un programme résident en mémoire pour déclencher les synchronisations. Outre la consommation en mémoire et l’allongement du temps de démarrage de la machine, une telle solution aurait compromis l’aspect portable d’Echosync.

Toutefois, les synchronisations pouvant être lancées en ligne de commande, il est relativement aisé d’automatiser les synchronisations avec le planificateur des tâches de Windows. Il suffit alors de donner les noms des profils en argument à l’exécutable d’Echosync, étant précisé que les caractères joker sont correctement interprétés (ex. :'NAS*' lancera la synchronisation de tous les profils commençant par 'NAS').

Un bouton Comparer permet de lancer la comparaison entre les répertoires sources et le contenu de la dernière synchronisation des profils sélectionnés.

Le bouton Annuler, qui apparaît à la gauche du bouton Comparer, permet d’interrompre l’opération de comparaison.

Le résultat de la comparaison est immédiatement présenté à l’utilisateur, par la représentation d’une vue future du répertoire de destination.

Un clic sur le bouton Synchroniser lance la synchronisation des profils sélectionnés, réalisée aussitôt la comparaison effectuée.

La progression de la synchronisation dans le statut du profil, et si celui-ci est sélectionné, dans la barre des tâches de Windows 7.

Le bouton Annuler, qui apparaît à la gauche du bouton Synchroniser, permet d’interrompre l’opération de synchronisation.

La colonne Statut du rapport de comparaison mentionne, le cas échéant, la raison pour laquelle la synchronisation d’un élément n’a pu se réaliser avec succès.

Si plusieurs profils sont sélectionnés lorsque la commande Comparer ou Synchroniser est lancée, les opérations se réalisent de façon séquentielle. Le statut des profils mentionne le départ différé d’une opération de comparaison ou de synchronisation.

Un démarrage simultané des opérations peut être forcé en lançant explicitement l’opération souhaitée pour chaque profil. Cela n’est bénéfique en termes de performance qu’en de très rares circonstances. En effet, il ne sert à rien de lancer simultanément plusieurs synchronisations si le débit maximal en lecture/écriture du support de stockage mis à contribution est atteint ou si la bande passante de la connectique utilisée (USB 2 notamment) est saturée.

Un clic droit dans la fenêtre principale ouvre un menu contextuel donnant accès aux options du logiciel, dont une permettant de choisir une action à réaliser une fois les opérations de synchronisation achevées : éteindre l’ordinateur, le mettre en veille prolongée (hibernation) ou fermer Echosync.

Programmation de l’extinction du PC à la fin des opérations

L’extinction automatique du PC, la mise en veille prolongée du PC ou la fermture d’Echosync peut également être programmée dès le démarrage du logiciel en ajoutant respectivement l’argument /shutdown, /hibernate ou /exit à la ligne de commande.


Vous n’avez pas trouvé la réponse à votre question ?

Vous pouvez contacter le support technique en cliquant sur le bouton ci-dessous. Avant de signaler une anomalie, merci de suivre les préconisations formulées dans cet article, intitulé « Comment signaler efficacement un bug ? ».